Sourire et chemin de fer

Sourire et chemin de fer

Petite déprime

Après le fameux rendez-vous avec l'orthodontiste, j'ai eu une petite "déprime" qui a suivi concernant mon tout ce processus.

En effet, je suis déjà pas très à l'aise à l'idée de me retrouver au chômage à la sortie de mes études, alors l'idée de me mettre un frein en plus avec cette opération ça été le coup de massue en plus. J'ai commencé par regretter sérieusement ce dans quoi je me suis lancée. En plus de ça je n'avais pas le souvenir que les bagues faisaient si mal que ça, j'ai l'impression de rien pouvoir manger, ça me fatigue énormément, parce que je dormais mal à cause du bruxisme. Enfin bref j'en ai eu ma claque.

Et puis en y réfléchissant bien, je me suis dit que chaque chose en son temps. Cette opération, ce n'est pas de la chirurgie esthétique, c'est une question de santé buccale.

Du coup depuis cette réflexion je prends plus de recul sur cette opération.

La seule chose assez difficile à vivre c'est qu'avant je ne m'étais jamais vraiment attardée sur mon profil ou sur mon menton, aujourd'hui je ne vois plus que ça. J'en complexe énormément. J'ai l'impression que sur les photos je pèse 30 kilos de plus. Je me focalise que sur ça, j'y pense tout le temps.

Alors moi qui ne voulais pas que cette opération soit considérée comme de l'esthétisme, j'en viens à me dire que c'est quasiment le cas. Et ça m'embête parce que c'est loin d'être le premier objectif.



19/04/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres